Une découverte inattendue sur le chantier du GCO autour de Strasbourg, des ossements de Mammouths.

Des recherches menées par l’INRAP, l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives, et par Archéologie Alsace, ont mis à jour des ossements de mammouths à plus de 10 mètres de profondeur, ensevelis dans un lœss millénaire sur le chantier du Grand Contournement Ouest de Strasbourg.

gco mammouths strasbourg argentoratum
Sur le chantier du GCO, les fouilles ayant mises à nu des squelettes de mammouths. (©F. Basoge - Archéologie Alsace)

Les fouilles sont rares sur ce type de lieux, en pleins champs, dans l’Eurométropole et à l’Ouest de Strasbourg. Le chantier du GCO est l’opportunité pour les archéologues d’accéder aux vestiges d’une civilisation, probablement celtes, autrefois habitante d’Argentoratum, et pour laquelle ils ne pourraient en temps normal envisager un tel déploiement de moyens.
Fin mars, les équipes de recherches ont publié leurs résultats, ce sont au total 47 zones découvertes, avec 17 trouvailles faisant référence à la période néolithique. Ces découvertes historiques sur les anciennes civilisations des plaines d’Alsace sont encore plus nombreuses que ce que les archéologues avaient découvert sur le chantier de la LGV Est.
Sur la totalité du trajet du GCO, qui fera 24 kilomètres pour une superficie de 400 hectares, au moment des travaux, ce sont pour le moment 3 tronçons sur les 6 au total que comptera le contournement de Strasbourg qui ont été fouillés. Les prochaines fouilles archéologiques seront mises en œuvre en septembre 2017.

Pas seulement des mammouths, mais également des signes de vie humaine semblable au centre d’Argentoratum.

Le travail des chercheurs a également mis en valeur des restes humains et des habitations, datant certainement de la période Celte avant l’arrivée des romains à Argentoratum. Des fosses néolithiques, sortent de cimetières, ont également été mis à jour lors des creusements. Les scientifiques de l’INRAP se donnent pour missions de scruter le sol afin d’y repérer des outils en pierre afin de déterminer précisément quelle civilisation a occupé ses terres et à quelle époque.

gco - fouilles archéologiques alsace
Les fouilles archéologiques sur la plaine d'Alsace pour le chantier du GCO (© Jean-Christophe DORN - Dernières Nouvelles d'Alsace)

Ces découvertes peuvent-elles mettre en cause le chantier du GCO ?

Certainement pas, ce type de fouille est organisée lors de chaque grand chantier, comme celui opéré place du château, aux pieds de la cathédrale de Strasbourg, qui avait également mis en valeur une partie de la cité romaine d’Argentoratum.

L’histoire de Strasbourg intra et extra muros est très riche, à la fois marquée par les Celtes, les Romains et la lourde histoire des guerres et des destructions successives d’Argentoratum. On en découvre, avec le chantier du GCO, une nouvelle illustration et la nécessité de construire l’avenir en gardant trace du passé historique de Strasbourg et de l’Alsace.

  • Note des lecteurs :
  • Noté 4.9 étoile
    4.9 / 5 (4 )
  • Votre note :


Laisser un commentaire